English

L’incontinence urinaire est définie par la perte involontaire d’urine. Elle survient quand la pression dans la vessie est plus importante que celle du muscle (le sphincter) entourant l’urètre.

C’est un tabou mais aussi un problème de santé publique en raison de la fréquence et du coût socio-économique de ce handicap. Ce fléau touche plusieurs centaines de milliers de patients dans les pays industrialisés et son incidence est en constante augmentation, notamment en conséquence du vieillissement de la population.

L’incontinence urinaire touche majoritairement les femmes mais existe aussi chez les hommes. Les principaux facteurs de risque sont l’âge, la grossesse chez les femmes et les antécédents d’intervention sur la prostate pour les hommes.

Les urologues disposent de plusieurs traitements possibles pour soigner leurs patients. Malheureusement, dans les cas d’incontinence urinaire sévère, ces solutions ne sont que partiellement efficaces et le taux de ré-interventions chirurgicales liés aux complications causées par le traitement reste élevé.